La Gestalt

La Gestalt est ma méthode de référence et sous ce nom "barbare" se câche un outil thérapeutique efficace ... pour (re)trouver son chemin.

 

Définition...

 

Elaborée en 1951 par Fritz PERLS, un neuropsychiatre allemand, la Gestalt ( de l'allemand Gestalten : mettre en forme) est une thérapie globale qui vise à rétablir un rapport juste entre l'individu et son environnement.

 

S'inscrivant dans le courant de la psychologie humaniste relationnelle, elle vise à développer l'autonomie, la responsabilité et la créativité.

Elle met l'accent sur ce qui émerge "ici et maintenant", une émotion, une préoccupation... Elle prend en compte la personne  dans toutes ses dimensions (sensorielle, affective, intellectuelle, sociale et spirituelle) ainsi que dans ses contraintes existentielles (finitude, solitude, perfection, responsabilité et quête de sens)

 

Elle favorise le contact authentique avec les autres dans un "ajustement créatif" et permet une vision unifiée de soi ainsi qu’une prise de conscience des dysfonctionnements anachroniques qui nous poussent trop souvent à des conduites répétitives.


La Gestalt propose, plutôt que d’expliquer les origines de nos difficultés, d’expérimenter des pistes de solution pour apprendre à faire autrement et de manière plus épanouissante.


Indications...

De nos jours,  600 gestalt-thérapeutes exercent en libéral ou en instiution.

La Gestalt-thérapie est en plein essor dans la plupart des pays de tous les continents. Elle est devenue la deuxième psychothérapie, après la psychanalyse (dont l'impact diminue) ou la troisième dans certains pays, après les thérapies cognitivo-comportementalistes (TCC).

 

La Gestalt se pratique en relation individuelle, en couple, en groupe et également en entreprise (formation, conseil, coaching)

 

Cette thérapie permet d'aborder différents problèmes : de la timidité aux difficultés sexuelles, en passant par les troubles psychosomatiques et alimentaires ou ceux liés à la dépression, ou à l'anxiété.

Les personnes confrontées à un cap difficile (deuil, séparation, chômage, ...) peuvent également y avoir recours.

 

La durée d'un tel travail thérapeutique est difficile à prévoir : de quelques semaines à plusieurs années, à raison d'une séance par semaine ou par quinzaine.

Certaines personnes visent simplement l'amélioration d'une difficulté particulière ou un soutien lors d'un passage douloureux, d'autres entreprennent une exploration plus profonde et globale qui va nécessiter une durée plus longue.

D'autres encore travaillent par "tranches" de plusieurs mois, avec des pauses assez longues entre chaque.


"Il existe beaucoup de façons et de moyens de pratiquer la psychothérapie et tous ceux qui aboutissent à la guérison sont bons (...) Je ne rejette aucune de ces méthodes et en ferais usage si quelque occasion favorable s'en présentait."


S.FREUD